Saint nom de Marie ( 12 sept)

Le 12 septembre 1683, à l'issue d'une messe célébrée en l'honneur de la Mère de Dieu, le roi de Pologne invoque le nom de Marie avant de lancer ses troupes contre les turcs qui assiègent Vienne, capitale de l'Autriche. La victoire est totale: l'Europe occidentale est sauvée et, en témoignage de reconnaissance pour son intercession, le Saint Nom de Marie, fêté en Espagne depuis le XVIe siècle, est désormais chanté dans toute l'Eglise à cette date.

Inspiré par Dieu à Joachim et Anne, ses parents, prononcé avec le plus grand respect par l'archange Gabriel, il est honoré par de nombreux saints: "Au Nom de Marie, dit Pierre de Blois, l'Eglise fléchit le genou, les voeux et les prières des peuples retentissent de touts parts."  Pour saint Ephrem, il est "la Clef du Ciel", et pour saint Bernard, il "met en fuite les démons", "Qu'il est glorieux, dit saint Bonaventure, ce Nom qui a été la source de tant de merveilles!"

Disparu du calendrier romain en 1970, il est rétabli par le pape saint Jean-Paul II en 2002.

Saint Nom de Marie, soyez mon refuge dans le combat spirituel.

Saint Juan Diego (samedi 9 décembre)

St Juan Diego the angel guadalupeJuan Diego Cuauhtlatoatzin naît en 1474 dans une famille indienne d'un quartier de l'actuel Mexico. Baptisé à l'âge de 50 ans par un des premiers missionnaires franciscains arrivés au Mexique, c'est un homme religieux et dévoué, aimant le silence et s'infligeant des pénitences fréquentes. Au matin du 9 décembre 1531, alors qu'il se rend à la messe, la Vierge Marie lui apparaît sur la colline Tepeyac et le prie de demander à son évêque la construction d'un sanctuaire à cet endroit, promettant de nombreuses grâces à ceux qui invoqueraient son nom. L'évêque ne croit pas Juan Diego et demande une preuve. Le 12 décembre, le vieil homme retourne sur la colline et, bien qu'on soit en hiver, y trouve des rosés que la Vierge dépose dans son manteau. Quand il ouvre son manteau devant l'évêque, les rosés se répandent au sol et l'image de la Vierge de Tepeyac reste imprégnée sur l'étoffe. Avec la permission de l'évêque, Juan Diego vit en ermite dans une cabane située près de la chapelle où est vénérée l'image miraculeuse. Il meurt en 1548. Saint Juan Diego, apprenez-moi l'humilité en toute chose.

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes