Oasis de Miséricorde

Les 7 œuvres de miséricorde : J’étais en prison, tu es venu jusqu’à moi.

prison

« J’étais en prison, tu es venu jusqu’à moi. » (Mt 25, 36)

Visiter les malades, passe encore, mais les prisonniers ? Pourquoi Jésus nous demande cela ? Peut-être parce que lui aussi a été prisonnier, pendant sa passion. Peut-être aussi parce que nous sommes tous prisonniers de quelque chose et que visiter les prisonniers nous libère. Adolfa et Marie-Claude nous donnent une piste de réponse.

careme-dans-la-ville

Les 7 œuvres de miséricorde : J'avais faim et tu m'as donné à manger.

faim

Au désert quand le peuple a faim, Dieu lui envoie la manne. Il montre qu’il est un Dieu proche de son peuple. Quand elle distribue des repas, Sœur Marie-Jo fait l’expérience de cette proximité de Dieu pour les hommes : « ça nous a rendus proches des gens » témoigne-t-elle. L’espace fraternité, une initiative essentielle qui humanise donateurs et bénéficiaires à découvrir en image.

careme-dans-la-ville

Les 7 œuvres de miséricorde : J'étais un étranger et tu m'as accueilli

etranger

Heureusement il y a des personnes qui accueillent les étrangers. Sinon qu'aurait fait Abraham quand il a quitté son pays pour répondre à l'appel de Dieu ? Quelle place auraient trouvé Joseph, Marie et Jésus quand ils ont fui en Égypte ? Oui, c'est possible : en image, le récit d'Amir, Linda et leurs enfants accueillis par Alex, Amandine et leurs enfants.

careme-dans-la-ville

Les 7 œuvres de miséricorde : J’étais malade et tu m’as visité

malade

Qui n’a jamais été malade ? Au fond du lit avec 39 de fièvre. Affaibli au point de ne pouvoir se lever. Quelle joie alors de recevoir une visite, un sourire, une parole fraternelle. C’est comme un potion magique qui redonne instantanément vigueur et joie au cœur.

Jésus a raison de nous inviter à visiter les malades. Pour eux et pour nous. Avec Caroline, rendons visite à Jacqueline en image et puisons la force de faire de même.

careme-dans-la-ville

Les 7 œuvres de miséricorde : J'étais nu et tu m'as habillé

vestiaire

Dans le livre de la Genèse, Dieu le premier donne une tunique de peau à Adam et Ève alors qu'ils étaient vêtus de feuilles de figuier. Il les revêt d'une dignité propre à toute personne humaine. Jésus veut cette dignité pour chacun et c'est pourquoi il nous invite à partager nos vêtements. Découvrez dans cette vidéo comment Évelyne, avec Le vestiaire répond à cet appel dans le quartier de Wazemmes à Lille.

careme-dans-la-ville

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes