Pleins feux sur la chapelle Saint-Jean

 La chapelle fut le théâtre d'un événement remarquable

chapelle St Jean extérieurQuelles sont les origines de la chapelle Saint-Jean ?

Jean-Marie Berg. Elle a été construite en 1668 sur le plateau qui domine la vallée de la Durance, pour veiller sur Château-Arnoux. Son style de construc­tion et son aspect intérieur sont le reflet de la modestie et de la simplicité qui caractérisaient le paysage de la Haute-Provence d'autrefois. La chapelle ne comporte qu'une seule nef à deux tra­vers et une voûte ordinaire, sans recher­che d'éclat. Les trois piliers qui servent de contrefort, du côté sud, furent cons­truits 47 ans plus tard, en 1715, pour assurer la solidité de l'édifice sérieuse­ment compromise par un glissement du terrain, qui s'avère fort en pente à cet endroit-là. Cette modeste chapelle fut le théâtre d'un événement remarquable, le 29 août de l'an 1753.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

J.-M.B. Un enfant de sept ans, Jean-Pierre Maurel, était malade. Son état était si déplorable qu'il faisait pitié à tous ceux qui le voyaient. Il avait perdu en quelques mois la mobilité d'un de ses bras et de ses jambes, si bien qu'il ne pouvait plus tenir debout sans le secours de béquilles. Il était également sujet à des convulsions assez fréquen­tes. En dernier recours, le jeune garçon demanda à ses parents de le porter à la chapelle. Devant une centaine de per­sonnes assistant à la célébration de la Décollation de Saint-Jean-Baptiste, le jeune garçon se tint debout sur ses deux jambes et s'écria : « Je suis guéri ! » II l'était, d'une manière complète. Il est devenu par la suite l'objet de curiosités et d'une admiration religieuse. La béquille laissée par ce jeune enfant resta dans la chapelle ; elle l'était enco­re il y a quelques années en arrière.

Que représente cette chapelle à vos yeux ?

J.-M.B. C'est une chapelle sacrée qui fait partie du patrimoine, et qui est bien vivante. Toutes les années, des baptê­mes, des mariages et des messes y ont lieu. Elle a été entièrement rénovée de 1994 à 1997 par l'association Les Amis de la chapelle Saint-Jean, grâce à des subventions. L'aménagement liturgique fut réalisé par Bernar Venet, sculpteur aujourd'hui mondialement connu, natif de Château-Arnoux.

Mag'Ville Sisteon n° 27 page 14 
Propos recueillis par Marie Lemaire

publié avec l'aimable autorisation de Mr Jean-Marie Berg et Mme Marie Lemaire

Le mobilier de la chapelle, par le sculpteur Bernar Venet

chapelle St Jean intérieur« II y a quelques années, le sculpteur Bernar Venet a été sollicité par l'association les Amis de la chapelle Saint-Jean. Il n'a pas hésité à s'engager personnellement et a proposé de réaliser l'ensemble. Notamment les vitraux qui ont été fabriqués à partir des dessins de l'artiste. L'autel, les bancs, l'ambon, la rampe de la tribune, ainsi que la croix posée ont été réalisés dans des plaques d'acier de forte épaisseur. L'utilisation de l'acier ciré noir, l'uniformité stylistique du mobilier et la simple sobriété de chaque objet créent une atmosphère qui inspire le silence et le recueillement. »