logo19 La quete en ligne

Nous vous invitons à voir...

Message de Mgr Jean-Philippe Nault à l’occasion de la pandémie liée au coronavirus

Message de Mgr Jean-Philippe Nault
A l’occasion de la pandémie liée au coronavirus

Chers frères et sœurs du diocèse de Digne,

Nous vivons des heures délicates qui touchent notre pays mais aussi nos communautés et ultimement chacun d’entre nous. La pandémie liée au coronavirus se repend rapidement et vient bousculer nos habitudes, nos projets et l’organisation même de la vie paroissiale et diocésaine. Certains sont sceptiques et se demandent si l’on ne multiplie pas des précautions inutiles ; d’autres sont saisis d’inquiétude pour eux-mêmes ou leurs proches. Je vous invite tous à la prière, à la confiance et à la charité en acte ; la Vierge Marie nous accompagne et n’hésitons pas à nous tourner vers elle avec Foi.

La prière d’intercession doit nous habiter fortement en ces jours, tant pour les personnes contaminées, les victimes et leur famille en deuil, les personnes fragiles et isolées, les soignants aussi tout spécialement. Cette prière fervente et confiante est aussi un “service” que nous devons rendre à notre société. Je vous invite à prier personnellement, en famille, dans nos communautés religieuses, dans nos paroisses, dans nos mouvements… chaque jour trois “je vous salue Marie” ou une dizaine de chapelet à ces intentions, en les terminant par l’invocation : “Notre-Dame de Provence, intercédez pour nous”. Que toutes les personnes qui seraient empêchées de participer à la Messe ou de communier sacramentellement pour des raisons sanitaires [données par le gouvernement] n’hésitent pas à avoir recours à la “communion spirituelle”, œuvre spirituelle traditionnelle dans notre Église, tout spécialement dans les situations qui sont les nôtres aujourd’hui. Il s’agit après avoir écouté ou lu la Parole de Dieu, de faire mémoire dans notre cœur de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ en union (par le désir et la Foi) avec Messes célébrées, et en portant les intentions de l’Église [et les nôtres] ; nous allons faire alors une véritable expérience de communion avec le Seigneur.

Cela doit aussi stimuler notre charité, c’est-à-dire notre amour vrai, notre attention les uns pour les autres. Comme l’enseigne saint Paul, c’est la qualité de notre charité qui vérifie la profondeur de notre Foi. Cette charité s’exprime par notre respect des bonnes pratiques de prudence [et donc le respect des autres !] : mesures d’hygiène désormais bien connues et limitation de l’ampleur de nos rassemblements [voir les mesures concrètes à la suite de ce message], et invitation à rester chez nous si la fragilité ou l’âge nous rejoint. Je vous invite à être particulièrement attentifs aux personnes les plus fragiles et aux personnes âgées ou malades qui sont aussi les plus exposées au virus. Pour les personnes isolées (Ehpad, à domicile…) n’hésitons-pas à les appeler et à leur exprimer notre proximité. Soyons inventifs pour rejoindre les plus nécessiteux (aide concrètes, attention…) ou pour aider ceux qui sont touchées par la maladie ou l’anxiété.

Nous sommes en marche vers Pâques. Ce temps de carême, bien particulier cette année, doit nous aider à vivre dans la paix cette épreuve, à approfondir notre vie spirituelle “les yeux fixés sur Jésus-Christ” (antienne de carême) et donc notre conversion. Tout cela, nous pouvons le vivre avec le Seigneur, dans la confiance et l’Espérance.

Nous nous préparons à la célébration de la mort et de la résurrection du Christ que nous célébrerons à Pâques et qui est le cœur de notre Foi. Le Christ est vainqueur de la mort et de tout ce qui y conduit ! Notre Foi repose sur la victoire de l’Amour, sur la victoire du Christ. Ne nous laissons pas toucher par tout ce qui risquerait de nous éloigner de cet amour de Dieu.
La coïncidence entre le carême et la lutte contre ce virus nous invite aussi à lutter contre tout ce qui nous éloigne de Dieu : orgueil, égoïsme, peur, divisions entre nous, malveillance… Par notre témoignage nous pouvons faire grandir en chacun la perception de la proximité de Dieu et sa puissance de Salut ; n’hésitons pas à témoigner de notre Foi !

Ne nous laissons pas envahir par l’angoisse ou le découragement !
Que notre charité fraternelle soit inventive…
Que Notre Dame, Reine de la paix, nous accompagne de sa tendresse maternelle.
Ma prière fraternelle vous rejoint chacun.

+Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne, Riez et Sisteron

Mesures concrètes préconisées par le CEF

Prière à Notre Dame de Provence

Proposition d'acte de communion spirituelle

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes