Le Pape François prie et demande de prier pour un monde avec des familles

  • Catégorie : Vatican
  • Publication : mercredi 31 juillet 2019 18:02
  • Écrit par clicktopray.org/fr
  • Affichages : 54

Dans La Vidéo du Pape d’août, le Saint-Père demande de prendre soin des familles et de prier pour qu’elles deviennent de vrais « laboratoires d’humanisation » où les personnes puissent atteindre une vie de prière et d’amour.

(Cité du Vatican, 1er août 2019) – Dans La Vidéo du Pape du mois d’août, François tourne son regard vers les familles et il demande d’orienter la prière vers tout ce qui favorise, en elles, de véritables contextes d’humanisation. Pour le Saint-Père, la famille est « le meilleur héritage possible » que nous puissions léguer au monde et à l’avenir.

Les données fournies par certains rapports officiels indiquent que dans l’Union européenne, 16% des familles sont composées de familles monoparentales (formées d’un parent et de ses enfants). Aux États-Unis, par contre, les statistiques d’il y a trois ans révèlent que 44% des couples sont mariés, alors qu’une augmentation du nombre de personnes vivant seules (20%) ou en couples (8%) a été détectée. En Amérique latine, le cas de la Colombie est remarquable : on y a trouvé le plus grand nombre de couples vivant hors mariage dans une proportion de 35%. Une tendance qui semble commune aux autres pays sous cette latitude. En outre, 27% des enfants vivent dans des foyers monoparentaux.

Dans ce contexte, l’intention de prière du pape a pour objectif de faire prier et de faire prendre soin des familles, « les vraies écoles de demain ». Son message est un appel aux familles pour qu’elles reviennent au dialogue, au partage et à vivre des expériences communes, à apprendre à s’accepter et à se pardonner, car ce sont elles « le premier lieu où l’être humain apprend à aimer ». En même temps, ses paroles mettent en garde contre le danger que représente un « individualisme exaspéré qui fausse les liens familiaux et finit par considérer chaque élément de la famille comme une île », ce qui risque de créer « des dynamiques d’intolérance et d’agressivité ».

Le p. Frédéric Fornos, SJ, Directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape (qui comprend le Mouvement Eucharistique des Jeunes) souligne que « c’est dans nos familles, avec leurs joies et leurs blessures, leurs réalisations et leurs déceptions, que nous apprenons d’abord à aimer et à nous laisser aimer. C’est en elles que nous découvrons l’amour et le service, le partage, le dialogue, le pardon et la réconciliation, à travers nos parents et nos frères et sœurs, nos cousins et nos proches. Le fait d’aimer et d’être aimé nous humanise, nous aide à reconnaître dans nos vies l’amour de Dieu. »

Chaque famille est différente et doit surmonter de grands défis pour grandir et donner la vie dans le monde d’aujourd’hui, en préservant la joie, même avec des blessures et l’unité sans divisions. Dans cette intention de prière, le Pape François nous rappelle l’importance, pour les familles, d’une vie de prière et d’amour qui favorise la croissance humaine et spirituelle, à la manière de Jésus-Christ, qui nous révèle ce que signifie être pleinement humain. Les familles sont de véritables « centres d’humanité ».

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes