Il faut « imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent »

Roumanie: « De nouvelles voies d’avenir vers l’Europe et tant d’autres lieux du monde » (texte complet)

Il faut « imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent »

« D’ici, aujourd’hui, peuvent partir de nouvelles voies d’avenir vers l’Europe et vers tant d’autres lieux du monde », affirme le pape François depuis Iasi, en Roumanie.

Le discours du pape aux jeunes et aux familles de Roumanie, à Iasi, à la frontière moldave, à quelque 400 km au nord-est de Bucarest, a été applaudi 20 fois: un enthousiasme unique typique des jeunes assemblées – quelque 100 000 personnes -.

Le pape François avait passé la matinée au sanctuaire marial de Sumuleu-Ciuc, ce samedi 1er juin 2019, au deuxième jour de son voyage apostolique dans cette terre appelée le « Jardin de Marie »: la rencontre s’est achevée par la prière du pape confiant chacun et tous et Marie.

La foule à exprimé son adhésion, spécialement son invitation à « marcher ensemble » de différentes générations, état de vie et ethnies. Et cette marche aura des conséquences positives au-delà des frontières, affirme le pape.

Le pape a invité les jeunes à « ouvrir des chemins pour marcher ensemble et réaliser ce rêve qui est une prophétie, ce rêve des grands parents: sans amour et sans Dieu, aucun homme ne peut vivre sur la terre ».

« Jeunes, a insisté le pape, vous êtes les Pèlerins du XXIe siècle, capables d’imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent. »

Les paroles du pape, prononcées en italien, étaient sous-titrées en roumain sur grand écran et les phrases improvisées étaient traduites de façon consécutives par un interprète.

Le pape est ensuite reparti en avion pour Bucarest. Dimanche, à Blaj (Alba Iulia) il béatifiera 7 évêques martyrs pendant la persécution communiste et rencontrera les Roms, avant de rentrer à Rome.

le pape appelle les jeunes à protéger l’histoire de leur peuple

« Si l’on enlève les racines d’un arbre, il meurt », a souligné le pape François devant 1500 jeunes Macédoniens qu’il a rencontrés à Skopje, ce 7 mai 2019. Evoquant l’histoire des indigènes d’Amérique qui ont échangé leur or contre du verre coloré « qui ne valait rien », il les a exhortés à se défendre des « colonisations idéologiques » en puisant à la sagesse des plus âgés. « Jamais et encore jamais on ne rêve trop », a-t-il aussi insisté.

C’était l’avant-dernier rendez-vous de sa journée en Macédoine du Nord, conclusion d’un voyage apostolique qui incluait aussi la Bulgarie : une rencontre avec des jeunes de diverses confessions chrétiennes et diverses religions, dans le jardin du Centre pastoral de la capitale.

Rencontre avec les jeunes à Skopje Macédoine du Nord 3© Vatican Media

Jeune musulmane, rencontre avec les jeunes à Skopje, Macédoine du Nord 3© Vatican Media

« Les rêves les plus beaux se conquièrent avec espérance, patience et effort, en renonçant à l’empressement », leur a-t-il lancé dans un discours largement improvisé, traduit au fur et à mesure par un interprète. Mais « il ne faut pas avoir peur de parier et de faire des erreurs. Il faut avoir peur de vivre paralysés, comme morts dans la vie, transformés en des personnes qui ne vivent pas, parce qu’elles ne veulent pas risquer – et un jeune qui ne risque pas est mort ».

« Ne vous laissez pas voler l’espérance. Chers jeunes, n’ayez pas peur de devenir artisans de rêves et d’espérance. D’accord ? » a encouragé le pape. Il a recommandé aussi de rêver « avec l’autre » et non pas « contre l’autre ». « Ne dominez jamais l’autre, faites communauté avec l’autre, c’est la joie de la marche, c’est très important. »

En conclusion, le pape François a salué une femme enceinte, au premier rang : « Cette femme a pris le risque de mettre un enfant au monde, parce qu’elle regarde de l’avant, elle regarde l’histoire. Parce qu’elle se sent la force de la racine pour faire avancer la vie, faire avancer la patrie, faire avancer le peuple. Finissons par un applaudissement à toutes les jeunes, toutes les femmes courageuses, qui font avancer l’histoire. »

AK

Le Pape François appelle «la bénédiction de Dieu sur les habitants de Paris»

  • Catégorie : Vatican
  • Publication : mardi 16 avril 2019 16:00
  • Écrit par Administrateur site
  • Affichages : 198

Dans un message rendu public ce mardi midi, le Pape exprime sa solidarité avec l’archevêque de Paris et les fidèles de son diocèse.

ND Paris incendie

La cathédrale Notre-Dame-de-Paris en feu dans la soirée du 15 avril 2019. (AFP or licensors)

Voici le texte intégral du message adressé par le Pape François à Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris :

«Suite à l’incendie qui a ravagé une grande partie de la cathédrale Notre Dame, je m’associe à votre tristesse, ainsi qu’à celle des fidèles de votre diocèse, des habitants de Paris et de tous les Français. En ces Jours Saints où nous faisons mémoire de la passion de Jésus, de sa mort et de sa résurrection, je vous assure de ma proximité spirituelle et de ma prière.

la clef de l’Eglise reste toujours sur la porte, affirme le pape

Bulgarie : la clef de l’Eglise reste toujours sur la porte, affirme le pape

Rencontre avec la communauté catholique à Rakovski (Texte intégral)

L’Eglise ne ferme jamais sa porte « de l’intérieur ». Si la porte est fermée, »la clef est toujours à l’extérieur, tu peux ouvrir… approche-toi, regarde bien, et tu trouveras la clef à l’extérieur. Ouvre et entre », a assuré le pape François en rencontrant la communauté catholique bulgare dans l’église Saint-Michel-Archange à Rakovski, ce 6 mai 2019.

Au deuxième jour de son voyage apostolique, le pape s’est rendu dans cette ville à majorité catholique, où il a célébré la première communion de 245 enfants, puis a rencontré les fidèles, dans l’après-midi. Dans son long discours largement improvisé – et traduit au fur et à mesure en bulgare – il a mis en garde contre le pessimisme : « Les pessimistes ne font jamais rien de bien. Les pessimistes gâchent tout. Quand je pense au pessimiste, il me vient à l’esprit l’image d’un beau gâteau. Que fait le pessimiste ? Il verse du vinaigre sur le gâteau, il gâche tout. Les pessimistes ruinent tout ; au contraire, l’amour ouvre toujours les portes. »

Meilleures façons de jeûner

Meilleures façons de jeûner (Pape François 2017)

Voici en ce début de Carême « Le meilleur Jeûne » que nous recommande notre Saint Père, le Pape François. Le Jeûne n'est, en effet, pas forcément lié à la nourriture et notre Pape François nous invite à suivre d'autres types de Jeûnes pendant le Carême.

  • Jeûne de paroles blessantes :
    Que tes lèvres ne prononcent que des paroles de bénédiction.
  • Jeûne de critiques et de médisances :
    Bienveillance et miséricorde doivent habiter ton âme.
  • Jeûne de mécontentement :
    Que douceur et patience deviennent tes compagnes de chaque jour.
  • Jeûne de ressentiment :
    Que ton cœur cultive la gratitude.
  • Jeûne de rancune :
    Que le pardon ouvre toutes les portes qui t’ont été fermées.
  • Jeûne d’égoïsme :
    Que la compassion et la charité fleurissent à chacun de tes pas.
  • Jeûne de pessimisme :
    Que l’espérance ne quitte jamais ton esprit.
  • Jeûne de préoccupations et d’inquiétudes inutiles :
    Que règne en toi la confiance en Dieu.
  • Jeûne d’occupations superficielles :
    Que la prière emplisse tes journées
  • Jeûne de paroles futiles :
    Que le silence et l’écoute t’aident à entendre en toi le souffle de l’Esprit Saint.

 

Et aussi ce qu'a dit le pape Francois sur le véritable jeûne :

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes