logo19 La quete en ligne

Message du Saint-Père pour le Carême 2020

  • Catégorie : Vatican
  • Publication : samedi 7 mars 2020 13:32
  • Écrit par Administrateur site
  • Affichages : 131

Le message du Saint-Père pour le Carême 2020 publié le lundi 24 février 2020 : « Nous vous en supplions au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2Co 5, 20)

 Chers frères et sœurs !

Cette année encore, le Seigneur nous accorde un temps favorable pour nous préparer à célébrer avec un cœur renouvelé le grand Mystère de la mort et de la résurrection de Jésus, pierre angulaire de la vie chrétienne personnelle et communautaire. Il nous faut constamment revenir à ce Mystère, avec notre esprit et notre cœur. En effet, ce Mystère ne cesse de grandir en nous, dans la mesure où nous nous laissons entraîner par son dynamisme spirituel et y adhérons par une réponse libre et généreuse.

Il faut « imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent »

Roumanie: « De nouvelles voies d’avenir vers l’Europe et tant d’autres lieux du monde » (texte complet)

Il faut « imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent »

« D’ici, aujourd’hui, peuvent partir de nouvelles voies d’avenir vers l’Europe et vers tant d’autres lieux du monde », affirme le pape François depuis Iasi, en Roumanie.

Le discours du pape aux jeunes et aux familles de Roumanie, à Iasi, à la frontière moldave, à quelque 400 km au nord-est de Bucarest, a été applaudi 20 fois: un enthousiasme unique typique des jeunes assemblées – quelque 100 000 personnes -.

Le pape François avait passé la matinée au sanctuaire marial de Sumuleu-Ciuc, ce samedi 1er juin 2019, au deuxième jour de son voyage apostolique dans cette terre appelée le « Jardin de Marie »: la rencontre s’est achevée par la prière du pape confiant chacun et tous et Marie.

La foule à exprimé son adhésion, spécialement son invitation à « marcher ensemble » de différentes générations, état de vie et ethnies. Et cette marche aura des conséquences positives au-delà des frontières, affirme le pape.

Le pape a invité les jeunes à « ouvrir des chemins pour marcher ensemble et réaliser ce rêve qui est une prophétie, ce rêve des grands parents: sans amour et sans Dieu, aucun homme ne peut vivre sur la terre ».

« Jeunes, a insisté le pape, vous êtes les Pèlerins du XXIe siècle, capables d’imaginer de manière nouvelle les liens qui nous unissent. »

Les paroles du pape, prononcées en italien, étaient sous-titrées en roumain sur grand écran et les phrases improvisées étaient traduites de façon consécutives par un interprète.

Le pape est ensuite reparti en avion pour Bucarest. Dimanche, à Blaj (Alba Iulia) il béatifiera 7 évêques martyrs pendant la persécution communiste et rencontrera les Roms, avant de rentrer à Rome.

Le Pape François prie et demande de prier pour un monde avec des familles

  • Catégorie : Vatican
  • Publication : mercredi 31 juillet 2019 18:02
  • Écrit par clicktopray.org/fr
  • Affichages : 604

Dans La Vidéo du Pape d’août, le Saint-Père demande de prendre soin des familles et de prier pour qu’elles deviennent de vrais « laboratoires d’humanisation » où les personnes puissent atteindre une vie de prière et d’amour.

(Cité du Vatican, 1er août 2019) – Dans La Vidéo du Pape du mois d’août, François tourne son regard vers les familles et il demande d’orienter la prière vers tout ce qui favorise, en elles, de véritables contextes d’humanisation. Pour le Saint-Père, la famille est « le meilleur héritage possible » que nous puissions léguer au monde et à l’avenir.

Les données fournies par certains rapports officiels indiquent que dans l’Union européenne, 16% des familles sont composées de familles monoparentales (formées d’un parent et de ses enfants). Aux États-Unis, par contre, les statistiques d’il y a trois ans révèlent que 44% des couples sont mariés, alors qu’une augmentation du nombre de personnes vivant seules (20%) ou en couples (8%) a été détectée. En Amérique latine, le cas de la Colombie est remarquable : on y a trouvé le plus grand nombre de couples vivant hors mariage dans une proportion de 35%. Une tendance qui semble commune aux autres pays sous cette latitude. En outre, 27% des enfants vivent dans des foyers monoparentaux.

Dans ce contexte, l’intention de prière du pape a pour objectif de faire prier et de faire prendre soin des familles, « les vraies écoles de demain ». Son message est un appel aux familles pour qu’elles reviennent au dialogue, au partage et à vivre des expériences communes, à apprendre à s’accepter et à se pardonner, car ce sont elles « le premier lieu où l’être humain apprend à aimer ». En même temps, ses paroles mettent en garde contre le danger que représente un « individualisme exaspéré qui fausse les liens familiaux et finit par considérer chaque élément de la famille comme une île », ce qui risque de créer « des dynamiques d’intolérance et d’agressivité ».

Le p. Frédéric Fornos, SJ, Directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape (qui comprend le Mouvement Eucharistique des Jeunes) souligne que « c’est dans nos familles, avec leurs joies et leurs blessures, leurs réalisations et leurs déceptions, que nous apprenons d’abord à aimer et à nous laisser aimer. C’est en elles que nous découvrons l’amour et le service, le partage, le dialogue, le pardon et la réconciliation, à travers nos parents et nos frères et sœurs, nos cousins et nos proches. Le fait d’aimer et d’être aimé nous humanise, nous aide à reconnaître dans nos vies l’amour de Dieu. »

Chaque famille est différente et doit surmonter de grands défis pour grandir et donner la vie dans le monde d’aujourd’hui, en préservant la joie, même avec des blessures et l’unité sans divisions. Dans cette intention de prière, le Pape François nous rappelle l’importance, pour les familles, d’une vie de prière et d’amour qui favorise la croissance humaine et spirituelle, à la manière de Jésus-Christ, qui nous révèle ce que signifie être pleinement humain. Les familles sont de véritables « centres d’humanité ».

le pape appelle les jeunes à protéger l’histoire de leur peuple

« Si l’on enlève les racines d’un arbre, il meurt », a souligné le pape François devant 1500 jeunes Macédoniens qu’il a rencontrés à Skopje, ce 7 mai 2019. Evoquant l’histoire des indigènes d’Amérique qui ont échangé leur or contre du verre coloré « qui ne valait rien », il les a exhortés à se défendre des « colonisations idéologiques » en puisant à la sagesse des plus âgés. « Jamais et encore jamais on ne rêve trop », a-t-il aussi insisté.

C’était l’avant-dernier rendez-vous de sa journée en Macédoine du Nord, conclusion d’un voyage apostolique qui incluait aussi la Bulgarie : une rencontre avec des jeunes de diverses confessions chrétiennes et diverses religions, dans le jardin du Centre pastoral de la capitale.

Rencontre avec les jeunes à Skopje Macédoine du Nord 3© Vatican Media

Jeune musulmane, rencontre avec les jeunes à Skopje, Macédoine du Nord 3© Vatican Media

« Les rêves les plus beaux se conquièrent avec espérance, patience et effort, en renonçant à l’empressement », leur a-t-il lancé dans un discours largement improvisé, traduit au fur et à mesure par un interprète. Mais « il ne faut pas avoir peur de parier et de faire des erreurs. Il faut avoir peur de vivre paralysés, comme morts dans la vie, transformés en des personnes qui ne vivent pas, parce qu’elles ne veulent pas risquer – et un jeune qui ne risque pas est mort ».

« Ne vous laissez pas voler l’espérance. Chers jeunes, n’ayez pas peur de devenir artisans de rêves et d’espérance. D’accord ? » a encouragé le pape. Il a recommandé aussi de rêver « avec l’autre » et non pas « contre l’autre ». « Ne dominez jamais l’autre, faites communauté avec l’autre, c’est la joie de la marche, c’est très important. »

En conclusion, le pape François a salué une femme enceinte, au premier rang : « Cette femme a pris le risque de mettre un enfant au monde, parce qu’elle regarde de l’avant, elle regarde l’histoire. Parce qu’elle se sent la force de la racine pour faire avancer la vie, faire avancer la patrie, faire avancer le peuple. Finissons par un applaudissement à toutes les jeunes, toutes les femmes courageuses, qui font avancer l’histoire. »

AK

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes