Editorial de novembre - « Tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur état ou forme de vie, sont appelés à la sainteté »

toussaint 2019Nous entrons dans ce mois de novembre par une solennité et une commémoration.
La première célébration pour ceux qui partagent déjà la vie même de Dieu et ensuite, le jour d’après, une autre pour tous ceux qui reposent dans la mort.
Si la TOUSSAINT célèbre ceux qui sont déjà parvenus au seuil de Dieu, la Commémoration des fidèles défunts ratisse large et englobe la multitude de tous les morts : autant ceux qui sont déjà près de Dieu que ceux qui attendent encore d’y parvenir. Cette fête de tous les saints qui suscite notre admiration, est un appel à un idéal qui nous dépasse mais que nous pouvons atteindre avec la grâce que Dieu nous donne au quotidien quand nous nous tournons vers lui. La commémoration de tous les fidèles défunts nous parle de cette étape inéluctable dans la vie de tout humain et nous invite à nous souvenir de ceux et celles, connu(e)s ou pas, qui se sont endormis dans la mort.

C’est le lieu de rappeler ce que le Concile Vatican II enseigne sur la sainteté :
« Les disciples du Christ sont véritablement devenus par le baptême de la foi, fils de Dieu, participants de la nature divine et, par conséquent, réellement saints. Cette sanctification qu’ils ont reçue, il leur faut donc, avec la grâce de Dieu la conserver et l’achever par leur vie. Tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur état ou forme de vie, sont appelés à la sainteté. »
Il nous faut donc nous mettre à l’école de la sainteté qui consiste à vivre et pratiquer l’amour au quotidien.

Le 02 novembre, l’Eglise nous rappelle que notre Dieu n’est pas le Dieu des morts mais bien celui des vivants. Qu’Il nous a créés à son image pour que nous partagions sa sainteté.
Pour nos frères et sœurs défunts, nous allons célébrer le mystère Pascal du Christ. Pour les vivants, il s’agit de ne jamais perdre de vue que la mort sépare l’âme du corps et assure le passage du temps à l’éternité : l’éternité de Dieu pour ses amis.
« Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur ! Dès à présent qu’ils se reposent de leurs peines car leurs œuvres les suivent ; » Ap. 14,13

Bon mois de novembre à tous et à chacun ! N’oublions pas de nous soutenir dans la prière !

F. X

Toussaint