HOMELIE DU 14e DIMANCHE ORDINAIRE « A »

  • Catégorie : Homelies
  • Publication : dimanche 5 juillet 2020 13:02
  • Écrit par Père Francois Xavier
  • Affichages : 4

 Dimanche 05 juillet 2020                                 

Au peuple juif confronté aux restrictions de sa liberté ; empêché de rendre le culte qu’il faut à Dieu ; un peuple découragé, Zacharie annonce la venue du messie humble et prince de paix pour restaurer la paix en faveur de son peuple. Ce que Zacharie annonce c’est la proximité de Dieu. Il est proche et fera ce qu’il faut pour la paix de ses fidèles.

suivre jesusLe concept de proximité de Dieu qui trouve son expression la plus parfaite dans l’incarnation du Fils que nous célébrons à Noël, est une consolation pour tous les fidèles. Savoir que Dieu est présent au cœur de l’histoire des hommes et qu’il accompagne sa croissance et assure sa fécondité était déjà rassurant pour les juifs autrefois et l’est aussi et davantage pour nous aujourd’hui ; surtout en période de grande difficulté et de doute.

La joie de Jérusalem dont parle le prophète Zacharie trouve sa raison d’être dans cette proximité. Il y a donc toutes les raisons de se réjouir car les grâces de Dieu sont à notre portée. C’est rassurant de l’entendre en cette période d’incertitude liée à la Covid-19. Devant l’inédit de la situation que nous vivons, certains se sont légitimement demandé où était Dieu. Zacharie nous redit qu’il est là et qu’il fait tout concourir au bien de ses amis ; de tous les hommes.

C’est la même tonalité rassurante que nous retrouvons dans le texte d’évangile de ce dimanche. Dans une communauté en attente d’une espérance lointaine, Jésus se présente comme la parfaite image de Dieu. Il est Dieu en action dans la vie des hommes. Tout son ministère l’a démontré. Il n’a pas fait l’économie de sa personne pour que le nom et le visage de Dieu soit connus. Toute sa vie, il est passé partout en faisant le bien et dit aux hommes de son temps que Dieu est à l’œuvre au présent dans leur vie.

Si donc Dieu se rend ainsi présent par son Fils, c’est pour nous attirer vers lui. « Venez à moi » dit Jésus. Cette invitation est adressée à tous les hommes mais particulièrement à ceux qui peinent sous le poids des multiples fardeaux de la vie. La promesse qui est accolée à cette invitation est un don de la paix et le repos.

Ah ! le repos de Dieu ! Celui dont nous avons besoin chaque jour ; mais aussi et surtout celui que nous espérons pour l’éternité avec lui. Le repos de Dieu a ceci de particulier qu’il apaise et enlève les poids de la vie et nous rend léger pour le suivre. Le repos et la paix de Dieu sont donnés pour nous rendre plus aptes à marcher avec lui sur les chemins du monde. Et l’image du joug est là pour l’illustrer.

Prendre le joug avec quelqu’un signifie dans la tradition juive, s’engager et marcher au même pas que lui. Jésus nous demande donc de prendre notre joug avec lui aujourd’hui. Cela suppose une grande confiance en lui pour le laisser nous conduire. Prendre le joug de Dieu a ceci de rassurant que c’est Dieu qui impose le rythme et nous fait donc entrer dans son sillage et dans sa grâce. C’est un joug facile et léger à porter. Rien à voir avec toutes ces situations et espérances qui nous pèsent et nous empêchent d’avancer.

Oui ! chers amis, les textes de ce dimanche nous redisent que Dieu est proche et même très proche de nous. Il veut faire route avec nous. Accueillons favorablement l’invitation qu’il nous adresse et acceptons de nous laisser conduire par sa grâce et il nous mènera aux verts pâturages de son royaume où tout est paix, sérénité et amour ! Puisse-t-il, prendre sur lui nos faiblesses et nous assurer des grâces dont nous avons besoin chaque jour sur la route qui mène à Lui.

Amen 

HOMELIE DU 13e DIMANCHE ORDINAIRE « A »

  • Catégorie : Homelies
  • Publication : dimanche 28 juin 2020 04:13
  • Écrit par Père Francois Xavier
  • Affichages : 52

HOMELIE DU 13e DIMANCHE ORDINAIRE « A »

Dimanche 28 juin 2020

  Il y a des pages d’Evangile plus facile à accueillir que celle que nous avons entendue aujourd’hui. On peut à juste titre et à première vue se dire que Jésus est allé très loin. amour de DieuParce que ses paroles sonnent comme des sentences avec leur caractère péremptoire. Et c’est le cas.  Après avoir encouragé ses disciples à ne pas avoir peur des hommes et des situations qui mettent en péril tout autant la vie que la foi, Jésus expose une exigence de fidélité à ses amis. Il n’y a pas de demi-mesure dans l’attachement à Dieu. Soit, on l’aime et on fait ce qu’il faut pour durer dans cet amour ; soit, on choisi ce qui entre dans la sphère de nos convenances personnelles avec le risque de se perdre et de tout perdre. Ecoutons bien ce que nous dit Jésus aujourd’hui.

« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. » Ce qui observable dans cette tirade, c’est le tableau des choix à opérer pour rester fidèle à Dieu. En toile de fond, rappelons-nous ce que Jésus a déjà dit sur le premier et le plus grand des commandements : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Mt 22, 37-39)

Solennité du baptème de Notre Seigneur

  • Catégorie : Homelies
  • Publication : lundi 14 janvier 2019 13:49
  • Écrit par Père Francois Xavier AYISSI
  • Affichages : 968

 

HOMELIE DE LA SOLENNITE DU BAPTÊME DE NOTRE SEIGNEUR ( C )

Dimanche 13 janvier 2019

« Bien-aimé, la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes ».( Tt 2, 11)  C’est par cette belle précision que commence l’extrait de la lettre de saint Paul apôtre à Tite que nous entendons ce matin. Ce passage résume en lui seul les deux grandes célébrations de ces dernières semaines : la Nativité et l’Epiphanie. Dieu s’est fait homme pour notre salut. Il a pris l’initiative de restaurer son Alliance afin qu’elle se réalise pleinement dans la vie des hommes de tous les temps. « Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. » (Jérémie 31,33)

La fête de ce jour célèbre le baptême de celui en qui la grâce de Dieu s’est manifestée de manière éclatante, en faveur du bien des hommes. Par ce geste, Jésus reçoit l’investiture de son Père en vue de sa mission au service des hommes. Chacun des textes de ce dimanche nous éclaire pour mieux comprendre cet évènement.

ob 112322 bapteme du christ le perugin vatic
Baptême du Christ (Le Pérugin, Vatican)

HOMELIE DU 2e DIMANCHE ORDINAIRE C

  • Catégorie : Homelies
  • Publication : lundi 21 janvier 2019 00:00
  • Écrit par Père Francois Xavier
  • Affichages : 1644

Noces canaTout a commencé autour d’une fête des hommes : une noce villageoise. C’est ainsi que Jésus, intronisé par son Père à son baptême, a voulu commencer sa mission. Le contexte de ces noces nous indique déjà que le Christ est venu se mettre au service des hommes ; de leur joie ; de leur foi. Pour l’Evangéliste Jean, ce premier « signe » de Jésus à Cana est très important : il évoque à lui tout seul le grand mystère du projet de Dieu sur l’humanité, mystère de Création, mystère d’Alliance, mystère de Noces. Dans cet épisode de Cana, Jésus opère  son premier miracle et trace par anticipation à grands traits l’objet et la portée de sa mission. Il est venu pour bonifier la vie des hommes et les introduire dans la célébration des noces éternelles à l’image de ce festin sans fin où Dieu sera tout en tous. Mais Il compte sur la coopération de tous.

 Jésus est invité avec ses disciples à une fête villageoise à Cana. Il nous est donné de comprendre que les organisateurs de cette noces ont accordé à Dieu une place dans leur fête. Bonne nouvelle ! C’est un enseignement qui nous invite, nous aussi à laisser une place à Dieu dans nos vies, dans nos célébrations. Sortir de l’habitude de plus en plus installée d’organiser des fêtes sans Dieu ; des sacrements sans Dieu.

Les Mées

Saint-Auban

Malijai

Volonne

Peyruis

L'Escale

Dabisse

Montfort

Lurs

Sourribes