Bulletin paroissial de Mai 2016

Télécharger le Bulletin paroissial de mai 2016

Questionnaire pour le site

Un petit questionnaire pour nous faire connaitre vos attentes
vous pouvez télécharger le questionnaire , y répondre et le transmettre autour de vous. Merci

afficher le journal de la paroisse
mouvements
Les mouvements et services
information
Informations générales
Les sacrements
prier
Pour prier
trompettes
Les trompettes du carrefour

Les4Rives.fr

Dimanche de la Trinité, 2016

 

 

La Sainte-Trinité069C
Première Lecture : Proverbes 8.22–31
Psaume : Psaume 8.4–5, 6–7, 8–9
Deuxième Lecture : Romains 5.1–5
Évangile : Jean 16.12–15

Une Trinité toute intérieure


La trinité, voilà un terme que nous employons souvent. Même les personnes très en dehors de la communauté chrétienne entendent encore ce terme mais un peu comme une ritournelle que l’on oublie aussi rapidement qu’il a été utilisé.

Nous-mêmes, faisons-nous attention au nombre de fois où nous déployons ce terme, notamment dans la liturgie?

Lire la suite : Dimanche de la Trinité, 2016

Embrun : des élèves se mettent dans la peau de migrants durant 24 h

Des lycéens vont vivre durant 24 heures dans la peau de migrants. Leur professeur d'histoire-géo, aidé de la Croix-Rouge leur a concocté une journée et une nuit riches d'évènements. Reproduisant les étapes que vivent les migrants...Les jeunes durant le briefing

Les jeunes durant le briefing

Ils sont âgés de 14 à 18 ans, et sont élèves de 3 ème à la terminale, à la cité scolaire d'Embrun. Ils vont vivre durant 24 heures une journée et une nuit riches d'expérience et d'émotion. Ils vont se mettre dans la peau de migrants, depuis leur départ en fuite de leur pays, jusqu'à leur arrivée en France. Lire la suite : Embrun : des élèves se mettent dans la peau de migrants durant 24 h

Le père Pédro à Madagascar

  • Catégorie : Réfléchir
  • Publication : lundi 13 juin 2016 16:41
  • Écrit par www.perepedro.com
  • Affichages : 114

www.perepedro.com

Cette association loi 1901 a été créée en septembre 1994 suite à la rencontre d’amis de Père Pedro qui l’ont connu en 1973 lorsqu’il était au séminaire et effectuait sa formation à l’institut catholique de Paris.
Ils se sont retrouvés à la suite de la sortie du premier livre consacré au Père et à son action à Madagascar. C’était « Père Pedro ou les collines du courage » écrit par Denise Gault, paru aux Editions Albin Michel . En décembre 1994, l’association comptait 44 adhérents. Fin 2014, nous étions 3000 donateurs et /ou adhérents et ce nombre croit d'année en année.

 

Nos Objectifs :

  • Soutenir financièrement et moralement l’action du Père Pedro à Madagascar.
  • Faire connaître l'action du Père Pedro, non seulement par la parole mais aussi par tous les moyens nécessaires à la diffusion des informations la concernant (tracts, affiches…).
  • Susciter des actions dans les paroisses, les mairies, les écoles, les diverses organisations associatives.
  • Organiser des conférences autour de la présence de Père Pedro.
  • Fidéliser les donateurs et adhérents par la publication d'un bulletin semestriel (consultable sur le site www.perepedro.com) qui les maintient informés du devenir et du développement d'Akamasoa.
  • Entretenir un lien avec les autres associations et amis agissant pour le Père Pedro.

Tout ceci afin de soutenir financièrement et moralement l’action du Père Pedro à Madagascar.

voir la vidéo :
extrait du reportage " Ces plus petits de mes frères " réalisé par la communauté du Chemin Neuf

Céder c’est déjà perdre, combattre c’est déjà gagner

  • Catégorie : Réfléchir
  • Publication : dimanche 15 mai 2016 15:54
  • Écrit par Super Utilisateur
  • Affichages : 111

Clip How Do You See Me

Editorial de Jean-Marie Le Méné,

Président de la fondation Jérôme Lejeune – Twitter : @jmlemene
publié sur la lettre de la fondation Jérôme Lejeune de mai 2016 n°98

 

J'ai entamé mon livre Les premières victimes du transhumanisme en évoquant quelques événements récents auxquels j'avais été mêlé et qui m'avaient incité à reprendre la plume pour combattre l'eugénisme des enfants trisomiques : la censure par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (pour ne pas culpabiliser les femmes qui ont avorté) d'une vidéo montrant que handicap et bonheur n'étaient pas inconciliables, les propos sur France Inter du Pr Jean-Didier Vincent qualifiant les trisomiques de « poisons », ceux du député Olivier Dussopt à l'Assemblée nationale s'étonnant qu'ils ne soient pas éliminés à 100 %...

Hélas, la liste continue ! La journaliste Anne Sinclair sur Europe 1i vient de déclarer que l'eugénisme des enfants trisomiques était « un eugénisme protecteur, pour éviter des drames ». Le philosophe Luc Ferry, dans son dernier livre et les interviews qu'il a donnés, acte l'élimination en masse des enfants trisomiques sans émettre une once d'interrogation. Le philosophe Raphaël Enthoven sur Europe 1 s'emploie à démontrer que combattre l'avortement n'est pas chrétien. Le végétarien Aymeric Caron brandit l'étendard de l'antispécisme qui fait le lit du transhumanisme en refusant la supériorité de l'espèce humaine sur les espèces animales. Le Dr Laurent Alexandre fait au quotidien la propagande du transhumanisme en rappelant à tout propos le succès de l'éradication quasi complète de la trisomie. Etc.

Cette énumération n'est pas du masochisme mais du réalisme. Elle montre que, dans notre pays, le transhumanisme prospère à toute vitesse sur la marchandisation du vivant et les promesses d'un bonheur illusoire procuré par le progrès techno-scientifique. Rien de nouveau sous le soleil par rapport au progressisme d'antan sauf que les structures de résistance traditionnelles - familles, autorités morales - ont explosé ou sont en fâcheuse posture.

Mais la Fondation Jérôme Lejeune n'abandonnera jamais sa mission parce qu'elle est difficile. Alors, de plus en plus, elle s'appuie sur un réseau international d'associations amies. Ce maillage permet de porter plus efficacement nos projets avec l'avantage de donner une visibilité meilleure à chaque réalisation. Ainsi la Fondation vient-elle de réussir le lancement à Paris de la Fédération UN DE NOUS avec, notamment, Jaime Mayor Oreja, (ancien ministre espagnol de l'intérieur et eurodéputé), lan Figel (président d'un grand parti slovaque, ancien commissaire européen), Alberto Gallardon (ancien ministre espagnol de la justice), Katalin Novak (ministre hongroise de la famille) et bien d'autres personnalités. Ainsi la Fondation s'est-elle jointe à l'initiative de l'association italienne pour réaliser une vidéo de sensibilisation How Do You See Me? ( https://www.youtube.com/watch?v=YhCEoL1pics )  à l'occasion de la Journée mondiale 2016 de la trisomie 21. Ainsi la Fondation a-t-elle lancé avec Renate Lindeman, maman hollandaise de deux enfants atteints de trisomie 21, une pétition internationale dont l'objectif est d'alerter les instances garantes des droits de l'Homme sur les discriminations auxquelles les trisomiques et leur famille doivent faire face. Plus de trente associations ont déjà rallié le projet Stop Discriminating Down dont la pétition sera déposée à l'ONU le 21 mars 2017.

Mais surtout, à la tentation si fréquente de « céder pour ne pas perdre », nous maintenons le choix de « combattre pour gagner » car céder c'est déjà perdre et combattre c'est déjà gagner.

Si vous ne l’avez pas encore visionnée, regardez le vidéo de l’an dernier :
Chère future Maman... ( https://www.youtube.com/watch?v=Ju-q4OnBtNU )

Pédophilie : la lettre d’un prêtre catholique au « New York Times »

  • Catégorie : Témoigner
  • Publication : mercredi 18 mai 2016 04:37
  • Écrit par Père Martin Lasarte, SDB
  • Affichages : 88

Le quotidien américain n'a pas daigné publier ce courrier qui a été repris par le site argentin "Enfoques Positivos" avec un succès phénoménal.

GOMA, DR CONGO - NOVEMBER 14: (ISRAEL OUT) Congolese child refugees, some orphaned or separated from their family after conflict in the region displaced them, eat as they find shelter at the Don Bosco Ngangi community center on November 14, 2008 in Goma, Democratic Republic of Congo. The center currently houses 350 children but tends to some 3,000 others who also have been abandoned or have AIDS. The center shelters about 1,350 people of the 250,000 displaced by the armed conflict in the region from the violence of rebel forces and the Congolese Army.  (Photo by Uriel Sinai/Getty Images)

© Uriel Sinai / Getty

 

Cher frère journaliste,

Je suis un simple prêtre catholique. Je me sens heureux et fier de ma vocation. Cela fait vingt ans que je vis en Angola comme missionnaire.

Je constate dans de nombreux médias, surtout dans votre journal, une amplification du thème des prêtres pédophiles, cela d’une manière morbide, scrutant dans leurs vies, les erreurs du passé.

Il y en a un dans une ville des États-Unis dans les années 70, un autre en Australie dans les années 80, et ainsi de suite, d’autres plus récents… Certainement tous des cas condamnables !

Il y a des présentations journalistiques pondérées et équilibrées, d’autres amplifiées, remplies de préjudices et même de haine. Je ressens moi-même une grande douleur pour le mal immense que des personnes qui devraient être des signes de l’Amour de Dieu, soient un poignard dans la vie d’êtres innocents. Il n’y a pas de mots pour justifier de tels actes. Il n’y a pas de doute que l’Église ne peut être que du coté des faibles, des plus démunis. Pour cette raison, toutes les mesures que l’on peut prendre pour la prévention et la protection de la dignité des enfants seront toujours une priorité absolue.

Lire la suite : Pédophilie : la lettre d’un prêtre catholique au « New York Times »

Nouveau site du diocèse

  • Catégorie : Liens amis
  • Publication : vendredi 17 juin 2016 16:40
  • Écrit par Super Utilisateur
  • Affichages : 107

Le nouveau site du diocèse de Digne est en ligne depuis quelques heures, avec la même adresse catho04 .fr

Décliné sur le code couleurs du logo créé il y a quelques mois, doté d'une lisibilité optimisée, il se veut facile d'utilisation et d'accès (compatible pour smartphones, tablettes etc. ), et riche en actualités et informations essentielles.

J'espère qu'il vous plaira, et saura répondre à vos attentes. 

Je reste à votre disposition pour toute question, et bien sûr à votre écoute. 

Bonne découverte !

Bien à vous. 

Françoise

Déléguée Diocésaine à la Communication

Jubilé des jeunes 24 avril 2016

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Place Saint-Pierre Dimanche 24 avril 2016

 

« À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35).

 

Chers jeunes garçons et filles, quelle grande responsabilité le Seigneur nous confie aujourd’hui ! Il nous dit que les gens reconnaîtront les disciples de Jésus à la façon dont ils s’aiment entre eux. L’amour, en d’autres termes, est la carte d’identité du chrétien, c’est l’unique ‘‘document’’ valide pour être reconnu disciples de Jésus. L’unique document valide. Si ce document expire et n’est pas renouvelé continuellement, nous ne sommes plus des témoins du Maître. Alors, je vous demande : voulez-vous accueillir l’invitation de Jésus à être ses disciples ? Voulez-vous être des amis fidèles ? Le vrai ami de Jésus se distingue essentiellement par l’amour concret ; pas l’amour « dans les nuages », non, l’amour concret qui resplendit dans sa vie. L’amour est toujours concret. Celui qui n’est pas concret et parle de l’amour fait un roman feuilleton. Voulez-vous vivre cet amour qu’il nous donne ? Vous voulez ou vous ne voulez pas ? Cherchons alors à nous mettre à son école, qui est une école de vie pour apprendre à aimer. Et c’est un travail de tous les jours : apprendre à aimer.

Lire la suite : Jubilé des jeunes 24 avril 2016

Nuit des églises

 

Dans le cadre de l’opération nationale « Nuit des églises »

 

 

 

 

Lecture théâtralisée et musicale

 

de textes

 

de Bernard de Clairvaux,

 

 

 

 

 

Paroles d’humanité

 

 

 

par Création Actant-Scène

 

avec Laure-Marie LAFONT et Pierre LHENRI, comédiens,

 

Emmanuel GALLIOT, mandoline

 

qui ont déjà parcouru la France.

 

 

 

 

 

 

 

le samedi 2 juillet à 20h30

 

à la chapelle St-Marcel de Sisteron

 

 

 

Bernard de Clairvaux est un des grands auteurs

 

de la littérature médiévale, apôtre de l’amour !

 

Un homme passionné dont la parole a traversé les siècles.

 

 

 

 

Enseigner le bonheur : quel programme.

 

 

 

 

 

Ouvert à tous !

 

Pour une soirée de beauté qui élève le cœur !

 

70 ans du Secours-Catholique

70 ans ça se fête! Le Secours Catholique organise des marches fraternelles pour cette occasion!

Entre le 14 et le 27 mai, ce seront des marches ou évènements organisés par les équipes locales.

Les 28 et 29 mai grand rassemblement pour notre délégation (04 et 05) de Gap à Notre Dame du Laus.

 

N'hésitez pas à venir nous rejoindre pour l'un ou l'autre évènement, et à transmettre largement l'invitation.

Amicalement,

Celia

Je connais des bateaux – Mannick

Chant d'entrée lors de la célébrations des obsèques de Mario Roncelli, diacre
à St Auban le 17 juin 2016

 

Je connais des bateaux qui restent dans le port
De peur que les courants les entraînent trop fort,
Je connais des bateaux qui rouillent dans le port
A ne jamais risquer une voile au dehors.

Je connais des bateaux qui oublient de partir
Ils ont peur de la mer à force de vieillir,
Et les vagues, jamais, ne les ont séparés,
Leur voyage est fini avant de commencer.

Je connais des bateaux tellement enchaînés
Qu’ils en ont désappris comment se regarder,
Je connais des bateaux qui restent à clapoter
Pour être vraiment surs de ne pas se quitter.

Je connais des bateaux qui s’en vont deux par deux
Affronter le gros temps quand l’orage est sur eux,
Je connais des bateaux qui s’égratignent un peu
Sur les routes océanes où les mènent leurs jeux.

Je connais des bateaux qui n’ont jamais fini
De s’épouser encore chaque jour de leur vie,
Et qui ne craignent pas, parfois, de s’éloigner
L’un de l’autre un moment pour mieux se retrouver.

Je connais des bateaux qui reviennent au port
Labourés de partout mais plus graves et plus forts,
Je connais des bateaux étrangement pareils
Quand ils ont partagé des années de soleil.

Je connais des bateaux qui reviennent d’amour
Quand ils ont navigué jusqu’à leur dernier jour,
Sans jamais replier leurs ailes de géants
Parce qu’ils ont le coeur à taille d’océan.

Horaires des messes - Secteur paroissial Les4Rives

Malijai

Malijai

Chateau Arnoux

Chateau Arnoux

Les Mées

Les Mées

St Auban

St Auban

Peyruis

Peyruis

Volonne

Volonne

Lurs

Lurs

L'Escale

L'Escale

Dabisse

Dabisse

Montfort

Montfort